Réhabilitation parasismique des structures exigences réglementaires lors de travaux de transformation

Événement passé
18h / du 19 au 20 octobre 2016PAVILLON MACDONALD-HARRINGTON SALLE G-10, Université McGill

Depuis l’adoption du CNB 1995Qc (en novembre 2000) par le Chapitre 1 du Code de Construction du Québec, la partie 10 du Code (alors toute nouvelle) demande, lorsque certains travaux de transformation sont réalisés dans un bâtiment existant, que la structure soit réhabilitée à un niveau de 60 % des exigences parasismiques de la Partie 4 du même code.

L’interprétation de l’article 10.4.1.3. du CCQ-c. a évolué au fil des années et le libellé de l’article a même été modifié dans la plus récente version du CCQ-c.I qui adopte maintenant depuis juin 2015 le CNB 2010Qc.

Le conférencier présentera les conséquences de ces changements pour les ingénieurs en structure.

This presentation will be held in French.


Les Ingénieurs en structure de Montréal souhaite la bienvenue à tous. L’entrée est libre.

Si vous désirez recevoir un avis électronique des prochaines réunions, envoyez un courriel à webmestre@ism-mse.ca.

 

Conférencier pour cet événement

Marc-André Langevin
Marc-André Langevin ING., M.ING., M.SC.A.Technorm

M. Marc-André Langevin détient un baccalauréat en génie civil et une maîtrise en génie des structures tous deux de l’Université McGill (1992 et 1994). Il a aussi obtenu une maîtrise en sciences appliquées en génie de sécurité incendie à l’Université Worcester Polytechnic Institute (WPI) située au Massachusetts en 2004.

Après avoir œuvré pendant 10 ans dans le domaine de l’ingénierie légale (expertises en structures), M. Langevin s’est joint à la firme Technorm en 2004 dont il devenu associé en 2005. Il assume la présidence de cette entreprise spécialisée en codes et normes de construction et sécurité incendie et d’expertises technico-légales depuis 2011. Technorm a fêté s’est 30 ans d’existence en 2016.

M. Langevin a siégé sur plusieurs comités de la Régie du bâtiment du Québec au cours des dernières années dont sur les bâtiments en bois de 6 étages à 12 étages. Il est aussi membre actif depuis 2014 sur le comité permanent de la protection contre l'incendie du Comité associé du Code National du Bâtiment du Canada en vue de la révision 2020 du CNB.