Les grands défis dans la conception des ponts à longue portée : stonecutters, oresund et forth crossing

Événement passé
18h / du 30 avril au 1 mai 2014PAVILLON MACDONALD-HARRINGTON SALLE G-10, Université McGill

Avec des portées d’entre 500 et 1000m et longueurs totales d’entre 1 à 4km, les ponts Stonecutters à Hong Kong, Øresund en Suède et Forth Crossing à Edinburgh sont des projets emblématiques de ponts à long portée. Arup, une des firmes génie conseil les plus internationales, multidisciplinaires et innovatrices du monde, et qui vient de s’installer au centre-ville de Montréal, a fait la conception de ces trois merveilles de l’ingénierie, références mondiales des ponts à long portée.

Dans le cadre de cette présentation, Maria Mingallon ing. nous donnera un aperçu des outils de calcul traditionnels liés à la conception des ponts Stonecutters et Øresund, les dernières avances en ponts haubanés employées pour le pont Forth Crossing, et l’emploi des nouvelles technologies, tel que la conception paramétrique.

This presentation will be held in French


Les Ingénieurs en structure de Montréal souhaite la bienvenue à tous. L’entrée est libre.

Si vous désirez recevoir un avis électronique des prochaines réunions, envoyez un courriel à webmestre@ism-mse.ca.

 

Conférencier pour cet événement

Maria Mingallon
Maria Mingallon ARUP

Maria Mingallon est ingénieur en structures au Québec, Ontario, Royaume-Uni et Espagne. Elle détient également un diplôme en architecture de la prestigieuse Architectural Association School de Londres. Maria est une spécialiste en modélisation paramétrique, analyse et fabrication digitale des structures de géométrie complexe.

De 2010 à 2013, Maria a aussi été professeure invitée à l’université de McGill où elle donnait le cours ‘Advanced Construction’ aux étudiants de niveaux MArch professionnel.

En décembre 2010, Maria a publié son premier livre: ‘Fiber Composite Adaptive Systems: A manifesto into self-actuating potentials of fiber composite structures embedded with shape memory alloy actuators’. En août 2012, Maria a co-écrit le chapitre intitulé ‘Bio-inspired Self-Actuating Composite Materials’ qui fait partie du livre: 'Composites and Their Applications'. Elle a aussi publié plusieurs articles techniques dans le domaine de la modélisation paramétrique des structures de géométrie complexe, entre autres, l’article: ‘The Architecture of the dragonfly wing: a study of the structural and fluid dynamics capabilities’ présenté à Denver, Colorado, aux États-Unis, en novembre, 2011.